OL-Grasse (1-0) : le CR du match contre des Sudistes qui a pu avoir lieu (en N2)

OL

JEUNES. La réserve de l’OL a fait une belle opération lors de la 12e journée de National 2 en s’imposant contre le leader RC Grasse. Un succès qui met fin a une série de quatre matchs sans victoire et laisse l’OL en haut du classement.

La compo de l’OL : Bonnevie – Lefebvre, Marcelo, Felix – Nsombi, Bonnet, Da Silva, Fontaine – El Arouch (El Djebali, 68e), Bossiwa (Thomas, 46e) – Lega (Bounaas, 90e).

Système un peu hybride avec l’absence de latéral de métier dans le groupe. Annoncée à quatre défenseurs, la compo ressemble en effet souvent à une défense à trois avec Lefebvre qui se recentre et Fontaine et Nsombi, deux habituels ailiers, comme pistons.

Le leader azuréen prend vite le contrôle de la possession, mais sans occasion dans le premier quart d’heure. L’OL est regroupé et discipliné, et se montre dangereux en premier par El Arouch, magnifiquement lancé par Da Silva mais un peu excentré et qui bute sur le gardien au premier poteau (15e). Grasse réagit rapidement rapidement sur un coup franc lointain dévié dans le dos de la défense lyonnais, mais l’attaquant rate sa reprise (18e).

Les jeunes Lyonnais profitent de la qualité technique des milieux de terrain pour ressortir proprement et faire mal au leader malgré une faible possession, et ouvrent assez logiquement le score sur un corner joué à deux et un bon centre de Da Silva sur la tête de Lefebvre (1-0, 20e), son premier but en N2.

Un but qui ne change rien à la physionomie du match : le RC Grasse garde le ballon mais se montre impuissant contre une équipe de l’OL bien organisée, à part une occasion sur un ballon dangereux perdu dans sa surface de Marley Felix, avec probablement une faute non sifflée (40e).

En deuxième période, c’est l’OL qui aurait pu doubler la mise sur une magnifique action collective entre Lega, Bonnet et El Djebali qui se termine par une frappe de Bonnet repoussé sur Lega qui manque le cadre à bout portant (74e). Dans la continuité, Lefebvre prend un rouge : pris dans son dos, il commet une faute en position de dernier défenseur et l’on se dit que l’enchaînement avait des allures de tournant du match.

Mais l’OL reste solide et ne concède pas d’occasion, à part un retourné acrobatique de… Paulin Puel, entré en jeu, qui passe juste au-dessus de la lucarne (78e). Les Gones ont une dernière énorme occasion : sur un contre bien mené, Lega sert Bonnet dans l’axe qui d’un bon contrôle aérien se retrouve seul face au gardien. Il décide de décaler El Djebali, pourtant un peu plus excentré, plutôt que de tirer, et la frappe de ce dernier est déviée et rase le poteau (84e). Malgré 6 minutes de temps additionnels et deux situations azuréennes sur deux corners, l’OL tient sa victoire méritée contre le leader.

Individuellement, des Gones impliqués et disciplinés

Individuellement, si l’OL a été aussi solide contre le leader avec si peu de possession, c’est forcément grâce a un bon match de ses 3 défenseurs centraux. Marcelo a fait le travail dans son élément, avec une défense basse et des ballons de la tête a dégager. Marley Felix confirme lui ses bons débuts en National 2. Malgré une occasion concédée sur sa perte de balle, il s’est montré fort dans les duels et a réussi quelques relances intéressantes. Avec un but et un carton rouge, le match de Mathys Lefebvre est forcément contrasté, mais le bilan est plutôt positif pour un joueur qui joue peu et pas spécialiste du poste. Les deux pistons Nicolas Fontaine et Gaël Nsombi se sont bien battus, mais la physionomie du match ne leur n’a pas permis de se montrer offensivement.

Au milieu, Florent Da Silva a encore montré sa très belle qualité de passe et on le sent en progrès défensivement. Son duo avec Noam Bonnet, encore très actif, est toujours aussi intéressant et complémentaire depuis la saison dernière.

A l’inverse on a très peu vu %3