OL-Brest : un premier épisode sans doute pas encore au Prime

_DLG2664

AVANT-MATCH. Pour le premier match officiel de son nouvel entraîneur Peter Bosz, l’OL se présente face à Brest avec quelques belles promesses héritées d’actions offensives et de séquences de pressing aperçues en amical. Mais est encore loin d’être prêt, avec des soucis défensifs aussi récurrents que les titularisations de Maxwel Cornet et Marcelo et des absences ce samedi.

> OL-Brest, ce samedi à 17h00 (en direct sur Prime)

Enjeu. Pas dit pourtant que l’OL ait un droit à l’erreur très élevé en ce début de saison. Car derrière le PSG, les outsiders sont nombreux : le Trophée des Champions et le 3e tour préliminaire de Ligue des Champions ont montré que Lille et Monaco étaient dans la continuité de la saison dernière, l’OM semble plus OM que jamais et autant capable de s’enflammer totalement que de se crasher en beauté, Nice a donné les moyens à Christophe Galtier de construire de nouveau un projet capable de jouer le haut de tableau, Rennes peut rêver être sur le podium au bout de 38 journées pour la première fois de son histoire…

De quoi donner un feeling assez paradoxal aux suiveurs de l’OL : malgré l’arrivée d’un technicien à la fois référencé et adepte d’une philosophie de jeu très marquée, quasiment une première dans l’histoire du club, il est bien difficile de s’enthousiasmer totalement, par peur que cette concurrence accrue couplée à une digestion lente des principes de Bosz ne rende sa première année compliquée sur le plan des résultats. Mais ça rend aussi tout ça encore plus excitant.

Compo. A la veille de l’entrée en lice de l’OL en Ligue 1, c’est compliqué de deviner le onze de départ.

Henrique et Damien Da Silva sont suspendus, Bruno Guimaraes aux JO, Jason Denayer et Jeff Reine-Adélaide blessés ou en soins, Thiago Mendes en plein mercato et plus vraiment dans le groupe ces derniers jours…

Si on devait prendre quelques risques, on imaginerait bien Léo Dubois glisser à gauche pour tenter de régler le problème défensif aperçu en amical de ce côté (une métonymie pour parler de Cornet, qui est en plus incertain) et on attend de voir si Lucas Paqueta peut déjà être lancé juste après son retour de la Copa America, mais on mise plutôt sur une titularisation de Keita et une entrée en jeu du Brésilien.

La compo probable de l’OL : Lopes – Gusto, Marcelo, Lukeba, Dubois – Keita, Caqueret, Aouar – Toko Ekambi, Dembélé, Cherki.

Le prono de la rédac. Le parallèle entre Bosz et Sylvinho, tentant vu que ce sont les deux seuls entraîneurs étrangers de l’ère Aulas, ne nous semble pas forcément pertinent : le Néerlandais a déjà entrainé des clubs et l’enthousiasme entourant son projet se base donc sur quelque chose de plus solide que des déclarations.

On souhaite tout de même à Bosz de piquer une chose à Sylvinho : les résultats de ses deux premiers matchs. Pour que ça commence pareil, autant appliquer la même recette : un but rapide sur la première action lyonnaise (Toko Ekambi, 7e), une réussite insolente pour plier l’affaire avec trois fois plus de buts que de xG (Dembélé 22e et 31e, Lukeba 72e) et un large score (4-0) qui permet de penser au positif avant tout. En espérant que la suite soit différente.

Top 3 : les plus belles victoires
de Sylvinho à l’OL

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>