Les notes de LOSC-OL (0-0) : intentions fragiles

OL

LES NOTES. En sacrifiant d’éventuelles envolées offensives pour plus de prudence défensive, l’OL a ramené un point de Lille. Chez le champion de France en titre ce n’est pas un mauvais résultat, même si dans la situation actuelle il ne sert pas forcément à grand-chose. D’autant que les occasions nordistes dans la dernière demi-heure ont rappelé que les soucis de l’OL n’avaient pas disparu par miracle.

Votez pour le Jurynho
de LOSC-OL (0-0) !

Anthony Lopes, +3

Tout s’est accéléré dans la dernière demi-heure, dans le match comme pour Lopes. Et comme souvent cette saison, il a heureusement répondu présent avec deux arrêts décisifs devant Yilmaz, une claquette après avoir plongé (61e) et un jump typiquement Lopes (69e).

On lui rajoute un troisième point au Jurynho pour, au choix, le ballon légèrement dévié devant Gudmundsson sur la première occase non-cadrée du Suédois (même si on n’est pas sûrs que ça ait joué un rôle dans le raté) ou sa malice pour se plaindre d’un deuxième ballon dans sa surface quand les Lillois avaient la possession avant de le dégager soi-même hors du terrain lorsque l’OL est parti en contre-attaque.

Castello Lukeba, +2

Bosz a renié quelques idées au cours de son passage à l’OL, et regrette peut-être de ne pas avoir plus fait confiance à Lukeba alors que c’était le cas lors de la préparation estivale. Car le cadet de la défense à trois a semblé être son taulier, en ne tremblant pas en face-à-face avec Ikoné par exemple. Il a aussi été à l’origine de quelques embryons d’actions lyonnaises, en créant le décalage dès la première passe. Ce serait une bonne idée de l’installer, Peter.


Houssem Aouar, +1

Dans une première heure absolument terne entre deux équipes qui ne voulaient pas se livrer, il a réussi à nous faire pousser un « Oh ! » de stupéfaction sur un contrôle orienté impeccable et une frappe enroulée juste au ras du poteau. On a presque oublié l’état de la pelouse et les passes ratées d’Henrique pendant trois secondes, et ça mérite d’être récompensé.

Thiago Mendes, +1

On n’en attend plus grand-chose et on n’a même pas spécialement eu une bonne surprise. Mais une heure, c’est beaucoup sur un match. Et lors de ce laps de temps, il nous a offert notre autre « Oh ! » : un retourné acrobatique dans sa propre surface pour dégager un ballon qui traînait. Oui, ce n’était vraiment pas le match du siècle.

OL : l’échec Juninho plutôt que
l’échec de Juninho ?

Damien Da Silva, -1

On a toujours du mal à être rassurés, et pas seulement par sa pointe de vitesse qu’il pourrait comme Boateng compenser par de l’anticipation. L’ancien Rennais semble surtout avoir du mal à gérer son agressivité défensive, en transformant chaque intervention en roulette russe. Ce n’est pas ce que l’on attend à son âge, et ça a failli coûter cher à l’OL sur la deuxième occase de Gudmundsson où Da Silva tacle très fort en retard.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>