Les notes de Lorient-OL (1-4) : Faivre y est, pour bien commencer mars

FCLOL

LES NOTES. Parfois facilement transpercé lorsque son pressing était défaillant, l’OL a malgré tout été de nouveau plutôt séduisant dans le sillage d’un Romain Faivre aussi classieux qu’efficace.

Votez pour le Jurynho
de Lorient-OL (1-4) !

Romain Faivre, +3

L’auteur de ces lignes l’avoue : il avait apprécié les premiers matchs lyonnais de Faivre sans toutefois être totalement emballé, en se disant que tout cela était si propre que ça en flirtait presque avec le propret.

Ses deux buts n’auront pas totalement donné tort à son président, même si la frappe du premier est plutôt bien claquée. Mais nous ne sommes pas Jean-Michel Aulas, et nous avons donc apprécié ce requiem en douceur, avec cette grande foulée élégante et sans efforts visibles, ces ballons remontés depuis l’axe droit, et ces gestes techniques fins.

A l’image par exemple de ce lob sans augmenter son rythme cardiaque pour le doublé, qui lui permet d’ajouter des stats à la propreté de l’impression visuelle. Et donc de faire dire à l’auteur de ces lignes qu’il s’est peut-être plus planté qu’Aulas sur ce coup-là.

Castello Lukeba, -1

Qui aime bien châtie bien, et on adore Lukeba depuis qu’on l’a découvert. On lui passe donc plus difficilement qu’à d’autres la moindre passe en touche ou le moindre duel perdu sur un but. Mais ça ne veut pas dire qu’on ne l’aime plus, et ça peut même au contraire nous faire apprécier encore un peu plus Terem Moffi, sa kryptonite d’un soir et un bon petit joueur de Ligue 1 tous les autres soirs où on tombe sur Lorient.

Malo Gusto, +1

Il a longtemps failli subir le même traitement que Lukeba dans le Jurynho. Et puis, on a dû se rendre à l’évidence au fil du match que, même s’il a choisi les mauvais crampons et qu’il est un peu perdu dans son placement défensif, un tel profil de latéral n’est sans doute pas pour rien dans le gros match de Faivre. Et par « un tel profil de latéral », on veut dire un latéral capable de prendre de vitesse un joueur d’une équipe de bas de tableau de Ligue 1.

Maxence Caqueret, +2

Performance où l’OL brille en s’installant dans le camp adverse + Caqueret sur la pelouse = Caqueret en positif. C’est à peu près mathématique.

Tino Kadewere, +1

Oui, on le met en positif. L’effet inverse de Lukeba : on a beaucoup aimé son intelligence de jeu et sa sûreté technique la saison dernière, on ne cherche plus à comprendre pourquoi il fait tant de mauvais choix en semblant porter des chaussures coquées cette année, et on attend juste comme des chefs-d’oeuvre d’humour absurde ses contrôles et conduites de balle qui partent dans des angles qui redéfinissent la géométrie euclidienne. En attendant de voir ce que la saison prochaine nous réserve.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>