Houssem Aouar, Lib’héros 2020

Aouar

LIB’HÉROS. Et à la fin, c’est un Gone qui gagne. Après Steed Malbranque en 2013, Alexandre Lacazette en 2014, 2015 et 2017, Samuel Umtiti en 2016, Nabil Fekir en 2018 et Anthony Lopes en 2019, nos notes (en mode Rank pendant trois ans, Lib’héros depuis) ont de nouveau sacré comme meilleur Lyonnais de la saison un joueur formé à l’OL. 

Peut-être une prime au lyonnisme plus ou moins consciente de notre part, peut-être une illustration que les satisfactions de l’OL ces dernières années sont plutôt venues du centre de formation que des recrues. Dans une saison où les moments satisfaisants se sont globalement limités aux deux premiers matchs de la saison et à la phase à élimination directe de Ligue des Champions, Houssem Aouar a eu le mérite d’être toujours présent dans les grands moments : un 10/10 contre Angers pour le symbole du 8 héritier de Juninho qui faisait ce jour-là son retour, un 9/10 lors de l’exploit contre Manchester City, auxquels on peut ajouter deux buts magnifiques et importants dans le match décisif contre Leipzig au premier tour ou contre le LOSC en demi-finale de Coupe de la Ligue. Aouar est donc mieux qu’un vainqueur par défaut, dans l’année la plus compliquée collectivement depuis bien longtemps.

Le meilleur, le pire, le plus drôle :
podcast bilan de la saison de l’OL

Le classement des joueurs de l’OL
notés sur plus de 50% des matchs

Aouar (5,61)
Lopes (5,12)
Denayer (4,78)
Dembélé (4,74)
Thiago Mendes (4,32)
Andersen (4,31)
Marcelo (4,26)
Tousart (4,15)
Dubois (3,92)
Cornet (3,73)

Impossible de ne pas évoquer aussi le rôle joué dans la fin de saison par deux joueurs qui n’ont pas atteint le cut de 50% des matchs joués, parce qu’ils sont arrivés du Brésil en janvier ou qu’ils ont gagné leur place de titulaire dans les toutes dernières semaines. Vous aurez bien évidemment reconnu Bruno Guimaraes et Maxence Caqueret, qui ont formé avec Aouar à Lisbonne l’un des meilleurs milieux du monde (allez, on s’enflamme un peu). Sans la limite de matchs joués, le trio est ainsi reconstitué sur le podium du Lib’héros (Caqueret en tête avec 6 de moyenne, Guimaraes à 5,89 et Aouar à 5,61). Et idem si l’on ne prend en compte, en cette année de #YACherMoy, que la Ligue des Champions (Caqueret est de nouveau devant avec 7,33 de moyenne, suivi d’Aouar à 7 et Guimaraes à 6). Reste à savoir maintenant si ce milieu survivra à l’été ou s’il restera un souvenir aussi météoritique que le losange 4G Gonalons-Gueïda-Grenier-Gourcuff et ses 8 matchs joués ensemble.

HH et EP

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>