Dunkerque – La Duchère (3-0) : attention, chantier

Dunkerque

NATIONAL. Dans un stade Tribut en chantier, la Duchère s’est lourdement inclinée contre Dunkerque (3-0) pour le premier match de l’ère Laurent Roussey.

Lyon Duchère AS : Hautbois – Moizini (cap.), Sall, Seguin, Pierre-Charles – Espinosa, Ayari, Banor – Nkololo, Rivas, Bouderbal. Entr. : Laurent Roussey.

Il met l’accent sur la défense depuis son arrivée, il a été servi. Alors qu’elle n’avait encaissé que trois buts en cinq matchs de préparation (et jamais plus d’un dans la même rencontre), la Duchère en a pris autant pour le premier match officiel de Laurent Roussey à sa tête. Et pas sûr que la perspective de faire comptablement mieux que Karim Mokeddem la saison dernière au même endroit (la Duchère avait perdu 4-1 dans un match souvent cité au moment des regrets par l’actuel entraîneur de Bourg, qui s’en voulait d’avoir tenté de jouer à contre-jeu en demandant à son bloc d’évoluer un cran plus bas) suffise à rassurer l’ancien Vert.

Car la Duchère, disposée en 4-3-3, s’est trop facilement fait trouer lors des incursions dunkerquoises en première période, affichant des soucis de coordination collective (à l’image du deuxième but où la montée simultanée d’Hamadi Ayari et Nicolas Seguin ouvre grand le chemin du but à Ludovic Gamboa) ou des lacunes individuelles (Bayal Sall est encore moins rapide que dans vos souvenirs) toutefois pas forcément illogiques vu la période de l’année et les changements dans l’équipe (la moitié des joueurs de champ titulaires n’étaient pas là la saison dernière).

À lire aussi >>>
« La page n’est pas si blanche que ça »

 

Et même le passage à une défense à trois au retour de la pause n’aura pas suffi à allumer une flamme mokeddemiste, malgré quelques jolies promesses de combinaisons entre Jonathan Rivas et les ailiers Rafik Bouderbal et Béni Nkololo, et à renverser les deux buts de retard, le déséquilibre lyonnais finissant même par lui coûter un troisième but sur l’une des nombreuses contre-attaques dunkerquoises. Friable défensivement et peu inspirée offensivement (le joueur le plus dangereux aura été Bayal Sall, auteur d’un coup franc puissant dans la niche du gardien et d’une tête non-cadrée sur le seul coup de pied arrêté bien placé), la Duchère a encore du boulot.

C'est la première journée, donc ceux qui ont perdu sont en bas et ceux qui ont gagné sont en haut. C'est le cas de l'autre club rhodanien, Villefranche. Le FCVB s'est en effet imposé à la maison contre Boulogne grâce à un penalty de Thomas Robinet… et un coup de sifflet heureux pour refuser un but à l'USBCO dans les arrêts de jeu.

C’est la première journée, donc ceux qui ont perdu sont en bas et ceux qui ont gagné sont en haut. C’est le cas de l’autre club rhodanien, Villefranche. Le FCVB s’est en effet imposé à la maison contre Boulogne grâce à un penalty de Thomas Robinet… et un coup de sifflet heureux pour refuser un but à l’USBCO dans les arrêts de jeu.

Hugo Hélin

(Photo USL Dunkerque)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>